Distil'2, arb'& bio...

Publié le par Le lapin c moi

Distill'2

Ayet, la distillation est faite...y'en a bon produit j'crois...

on a réussi à tout faire dans la journée, même si on avait l'alambic le lendemain aussi...

Obtenir les papiers des douanes relatifs à l'autorisation de distiller et transporter les matières premières...et obtenues..héhé...et retrouver le numéro de privilège de la grand-mère...

Départ de Lan...euh Belrupt le matin à 6 h, en route vers Cleurie...

Donc pour faire de la mirabelle (syn:gnôle, goutte, produit...), faut des fruits qui auront été  laissés dans des tonneaux depuis la recolte (on peut ajouter un tout petit peu de sucre pour aider à faire demarrer la fermentation), au debut touiller regulièrement puis après "pu toucher !" 

Pour que la distillation donne quelque chose de correct, il faut qu'un "gâteau" se forme sur le dessus du tonneau, c ce qu'on voit sur la photo...je sais ça a pas l'air bon...et je confirme c pas bon (sauf pour Pierre)

il faut aussi...un alambic, parait qu'on peut le faire avec une cocotte minute, mais nous ne sommes pas assez patients...on avait environ 160 kgs fruits...(pis on n'a pas le droit en plus)

On allume un feu (de bois) en dessous, après avoir vérifié que le bain-marie est assez plein.

 avec l'alambic, un refroisseur (le rô truc en alu)

On met les fruits dans l'alambic (env. 50kgs), on met le chapeau en cuivre, on attend que la chaleur commence à monter dans l'espèce de tuyau qui part dudit chapeau, alors on pose le raccord entre l'alambic et le refroidisseur, ici l'Oliv' a l'oeuvre:

bien surveiller la pression, quoique...

Je résume, si j'me trompe, dites-le...

Sous l'effet de la chaleur, l'alcool s'évapore, monte dans le tuyau, ensuite lorsque la vapeur arrive dans le refroisseur où se trouve le serpentin immergé dans l'eau froide (alimenté sans cesse par la source), elle se "retransforme" en liquide...

ohlala pis fo pas oublier de r'mett' du bois dans l'feu !

de boire un coup entre chaque action,

de mettre l'saucisson dans l'alambic,

de goûter les decouvertes viticoles de l'année,

et on récupère le produit de notre labeur dans un seau...enfin dans LE seau mesureur de 10 litres, et attention le chef y surveille hein !!!

on ne garde pas ce qui coule au début et à la fin, quand la teneur en degrés est trop basse, on arrête.

on enlève le tuyau qui raccorde alambic et refroidisseur, on enlève le "chapeau" en cuivre, et on ouvre la vanne qui se trouve en bas de l'alambic pour vider les fruits par l'intermédiaire du "teckel" (baptisé de ce nom par Jean-Loup le Moyennageux)

ensuite nettoyage de l'alambic, c de la goutte qu'on veut, pas du caramel...

et on recommence...et quand tout est passé, on fait la ou les repasses, c'est à dire qu'on met dans la gamelle le produit distillé pour le distiller lui même...

et voilà, ramener la gnôle où qu'c'est qu'elle doit aller (seul un recoltant propriètaire de la recolte peut distiller et conserver le produit fini, on l'a fait par délégation de la grand-mère), une tite compresse sul goulot d'la bonbonne et attendre un an environ...si personne l'a volée d'ici là...

Nettoyer les tonneaux pour l'année prochaine...

Bien remplir les papiers de la douane, calculer au degré près la quantité obtenue (et rappelez vous que j'ai eu 2 au bac en math) et les renvoyer dans les 3 jours.

Merci à Dan pour le sanglier mais déçu qu'il nous lache,

à la grand-mère pour le privilège,

à Joêl pour le tonneau pour l'année prochaine, au papa d'l'Olive pour l'aide à la récolte et le touillage,...et à Michel pour les 2 mirabelliers de plus...et à Oliv' bien sûr paske tout seul...oulah...

Quelques photos de la journée puis de la soirée avec Olive, Seb, Joël, Pierre, et les potes de Seb...

 

 

 

Arbres

 APrés ça et pour vous montrer que ma Babelite ne va pas mieux, je suis allé un peu debroussailler autour des arbres que j'ai planté.

Je suis qd même influençable, 2 jours à la distill l'année dernière, et l'année suivante, je distille avec les autres ostrogoths et j'ai joué au paysan...vivement que je fasse mon premier tonneau à Belrupt...héhé...

Une tite photo de mes plantations (symptômatiques)...

vue d'ensemble

 et voilà une petite vidéo (surtout pour tester) où on voit la partie basse (haute sur les photos en fait) du terrain avec les arbres, au début, on peut  voir que j'ai un peu commencé à debroussailler sur la droite

 

 

 
Bio
 
Dans le même délire, mes débuts en culture bio...j'ai commencé par du soja...
 
 J'ai oublié de prendre un photo à la récolte mais c'était bon, j'ai lancé les lentilles (oui, je sais, faut vraiment avoir rien à faire...)
 

Commenter cet article